Histoire

Constitué le 23 juin 1983, jour de la fête nationale, le mouvement de l’écologie politique au Luxembourg a passé une jeunesse, tantôt tumultueuse, tantôt euphorique, marquée par une scission en 1986, suivie d’une fusion réussie, en 1995.

La déclaration de principe du parti déi gréng est à la fois une prise de conscience et un engagement pour l’avenir. Les priorités, qui se retrouvent dans les travaux du parti depuis sa création et à tous les niveaux, sont :

  • l’écologie
  • les droits humains et la solidarité
  • la démocratie
  • la justice sociale
  • le changement structurel de l’économie
  • l’égalité entre hommes et femmes
  • la participation égalitaire des immigrantes et immigrants
  • le refus de la violence
  • l’engagement pour une Europe écologique et sociale

La croissance rapide du parti est due à la confiance toujours plus grande des électeurs et des électrices en déi gréng.

En 1984, année où les Verts ont pour la première fois participé aux élections législatives, ils obtiennent 2 sièges sur 64. En 1989, les deux partis Verts issus de la scission totalisaient déjà 4 sièges sur 60 et depuis 1994, 5 parlementaires déi gréng constituaient un groupe politique à part entière. Après un premier tassement du vote en 1999, les électeurs et électrices ont considérablement renforcé le parti Vert lors des élections de juin 2004 ( +2,4 à 11,58% ) et envoyèrent désormais 7 députés verts à la Chambre des Député-e-s. Les élections nationales de 2009 - dominées par une crise financière et économique mondiale - se caractérisent par contre de nouveaux par un status quo : +0,13 à 11,71 %.

Au niveau international, déi gréng font partie du Parti Vert Européen qui regroupe 36 partis Verts issus de tous les pays du continent européen. Par ailleurs, nous avons des contacts très étroits avec le groupe des Verts au Parlement Européen (PE) dont notre député européen Claude TURMES est l’un des vice-présidents. Le groupe des « Verts/Alliance libre européenne » se compose actuellement de 55 eurodéputé-e-s issu-e-s de 18 pays. Il est la 4e force politique au PE et le seul groupe politique à pouvoir augmenter le nombre de ses députés lors des élections de juin 2009 (+13).

Depuis 1994, déi gréng disposent d’un des six sièges luxembourgeois au Parlement européen. En 2004 ce siège fut consolidé par un score formidable de 15,02 %, ce qui plaça déi gréng au niveau national en troisième position devant le Parti Démocratique et au niveau européen en première position des partis verts européens. Grâce à une confiance toujours accrue des électeurs et des électrices dans notre programme, nos réalisations et dans l’équipe déi gréng, ce résultat fut encore amélioré de presque 2% aux élections européennes de juin 2009 (16,83%).

gréng Blogs