Les droits d’inscription relatifs au Brevet de Maîtrise

Catégories : 
Question parlementaire
Thèmes : 
Education et Enseignement, Emploi et Travail
Auteurs : 
Adam Claude, Anzia Gérard

Publié le

Question parlementaire de nos députés Claude Adam et Gérard Anzia à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.

Les droits d’inscription pour les cours et pour l’examen du Brevet de Maîtrise dans le secteur de l’artisanat fixés initialement par règlement grand-ducal en 1997 et modifiés en 2006 viennent d’être adaptés à nouveau par le règlement grand-ducal du 24 avril 2017[1]. Désormais, les candidat-e-s au Brevet de Maîtrise devront payer 600 euros par année d’inscription pour les cours préparatoires et 300 euros par session d’examen, ce qui correspond à un triplement des frais. Ces nouveaux droits d’inscription s’appliqueront aux examens à partir de la session d’automne 2017 et aux cours à partir de l’année scolaire 2017/2018. 

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre :

1.    Quels sont les raisons pour cette augmentation des droits d’inscription au Brevet de Maîtrise ?

2.    Pourquoi est-ce que cette augmentation n’a-t-elle pas pu être introduite de façon progressive?

3.    Est-ce que des mesures, comme par exemple la possibilité de payements différés ou encore une aide financière, ont déjà été mises en place afin d’aider les candidat-e-s aux moyens financiers limités ? Dans la négative, est-ce que le Ministère envisage de mettre en place de telles mesures ?


[1]Règlement grand-ducal du 24 avril 2017 modifiant le règlement grand-ducal modifié du 1er juillet 1997 fixant le programme et les modalités d’organisation des cours et des examens menant au brevet de maîtrise dans le secteur de l’artisanat.

Question Parlementaire

gréng Blogs