La production d’énergie photovoltaïque

Catégories : 
Question parlementaire
Thèmes : 
Développement durable, Energies
Auteurs : 
Kox Henri

Publié le

Réponse à la question parlementaire de notre député Henri Kox à Monsieur le Ministre de l’Economie, à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures ainsi qu’à Madame la Ministre de l’Environnement.

Une étude récente réalisée par The Mercator Research Institute on Global Commonsand Climate Change estimeque le potentiel de l’énergie photovoltaïque est largement sous-estimé à l’échelle mondiale. Au Luxembourg, le Ministère de l’Économie et le Ministère du Développement durable et des Infrastructures vient de présenter de nouvelles mesures de promotion. Ces mesures ont pour vocation de mobiliser encore plus de citoyens, de coopératives, de firmes et de communes à se doter de ces dispositifs pour produire de l’énergie verte. L’initiative qui soutient financièrement tant les installations de grande taille (supérieures à 30 kW) que de petite taille permet à tous ces acteurs de jouer un rôle actif dans la poursuite de la transition énergétique. Par ailleurs, il est clair que l’Etat et les communes devraient montrer l’exemple en exploitant tout le potentiel de production de leurs propres bâtiments.

Dans ce contexte, je voudrais poserles questions suivantes à Messieurs les Ministres :

  1. Quelle proportion la puissance installée depuis 2014 (25 000 kWp) représente-t-elle par rapport à la puissance installée au 31.12.2013 ?
  2. Combien d’installations de grande et de petite taille se trouvent parmi les installations actuellement en service ?
  3. De combien d’installations PV et de quelle puissance totale l’État dispose-t-il en ce moment ? Quel est le nombre et la puissance des projets étatiques en cours de construction ou en planification ?
  4. Est-ce que vous disposez de chiffres relatifs aux installations PV appartenant aux communes ou fonctionnant sur des bâtiments communaux, notamment dans le cadre du Pacte Climat ?

Les nouveaux tarifs se basent sur une dégressivité annuelle de la subvention d’environ 8,5 % pour les <30 kW et d’un peu plus de 9 % pour les >30 kW jusqu’à la fin de l’année 2019. En conséquence, les mesures demeureront attractives uniquement si les coûts d’acquisition des installations connaissent une baisse annuelle au moins aussi importante.

5. Est-ce que des réflexions sur l’introduction d’une dégressivité plus flexible du tarif des subventions, c.-à-d. une dégressivité qui s’adapte  annuellement à l’évolution du prix de marché, ont été menées ?

Question Parlementaire Réponse à la question parlementaire

gréng Blogs